La Main Enchantée – Histoire macaronique de Gerard de Nerval

Bonjour à tous !

Dans le cadre du Challenge A…Z et du Week-End à 1000, j’ai décidé de lire une nouvelle de Gerard de Nerval. Mis à part en cours de français, il y a quelques années, je n’ai jamais eu l’occasion de lire cet auteur de mon propre chef. A l’époque, j’étais peu encline à apprécier ce type de littérature, plus sérieuse et scolaire disons. Je me suis donc demandée ce qu’il en était aujourd’hui, après avoir passée une licence pour être bibliothécaire.

la main enchantée nerval, gerard de

Déjà, je n’avais plus du tout l’habitude de ces longues phrase. Il a donc fallu que je relise encore une fois la première page, parce que mon cerveau n’avait rien enregistré. Finalement, je me suis retrouvée ainsi pour toutes les phrases, qui font plusieurs mètres de long. Comment ça j’exagère ? Peut-être un peu… Mais je me suis rapidement souvenue pourquoi je n’aimais pas de Nerval. Bibliothécaire ou non, cela n’a pas changé.

Je disais donc que j’ai du relire plusieurs fois la première page (numérique). J’aurai aussi du relire le premier chapitre, mais je n’en ai pas eu le courage, tout simplement parce que je ne comprenais pas où l’auteur voulait en venir. Il m’a tellement embrouillé l’esprit, que je croyais d’abord que son personnage principal n’aimait que les riches. Alors qu’en fait, après encore une fois relu, il n’aime pas les riches, mais ceux qui ont de l’esprit. Et que ceux qui ont le plus d’esprit sont les bohémiens. Un autre point qui m’a gêné, c’est que je ne connais pas Paris. Alors, quand l’auteur me parle de places, de bâtiments, ou d’allée, je ne peux rien situer et je m’invente une ville. Ce n’est pas dérangeant en soi, mais il insiste sur le décor et cela m’a mise un peu mal à l’aise. Parce que cela n’en finissait pas.

La main enchantée citation

Une fois qu’on en arrive à l’action, cela devient plus intéressant, lorsqu’on a réussi à lire les 6 premiers chapitres. L’écriture devient un peu plus légère, les phrases beaucoup moins longues ou en tous cas bien plus compréhensible. L’histoire prend une tournure fantastique, et j’ai été entrainé par la fin.

Je suis absolument mitigée par cette nouvelle. D’un côté, j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps, et d’un autre je me félicite d’avoir perseveré. Mais je trouve toujours dommage de devoir se forcer encore et encore pour en arriver au bon bout. Je n’irai pas jusqu’à conseiller cette oeuvre, surtout si vous n’aimez pas la littérature française classique. Ce qui était et reste visiblement mon cas.

 

Publicités

4 réflexions sur “La Main Enchantée – Histoire macaronique de Gerard de Nerval

  1. Pingback: Challenge « A…Z  2014 | «Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge : Week-end a 1000 #2 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.