Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes / Le film

Bonjour à tous !

Suite à la lecture de la saga Millénium, je n’ai pas résisté et j’ai regardé les films. Enfin, c’était plutôt le contraire. J’ai relu les livres parce que j’ai enfin pu emprunter les films. Et je ne regrette pas. Je vais vous parler de la version suédoise, de 2009, par Niels Arden Oplev, et non la version américaine. Ce n’est pas vraiment fidèle aux livres, mais c’est bien adapté. Attention, je spoile certains détails aux gens qui n’auraient pas lu les livres.

Ancien rédacteur de Millénium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quatre ans. Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist se plonge sans espoir dans les documents cents fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui faire reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont découvrir ce qu’il faudrait peut-être taire…

millenium-les-hommes-qui-n-aimaient-pas-les-femmes_935559503273ee24c19b2abe0c3a6ac3

Il y a un certain nombre de différences entre le film et le livre. Mikaël n’a pas a se cacher de son enquête sur Harriet, alors que dans le livre, il a un alibi : l’écriture d’une chronique familiale. On ne sait rien sur sa vie personnelle, il n’a ni femme, ni fille, ni relation avec Erika Berger, que l’on voit d’ailleurs à peine. Lisbeth prend la pleine initiative de venir le voir. Harald Venger est ouvertement soupçonné d’être un assassin. Anita est morte ! Et Lisbeth et Mikael font le tour de la Suède pour dénicher des indices. Ce sont les plus grosses différences. Mais elles sont bien incorporées à l’ensemble et paraissent tout à fait réalistes. C’est vraiment une adaptation, et cela parait normal. Le film dure 2h30, pour un livre de 650 pages cela semble bien.

Par contre, ils n’ont pas hésité sur les scènes violentes. Lire une scène de viol est une chose. C’est distant, ça ne nous affecte que moyennement puisque bien fictif. Par contre, en film, c’est tout autre chose. La réalité par le biais de personnes humaines que sont les acteurs rend la chose horrible à voir. J’ai du fermer les yeux, et même les cris étaient insupportables. Je comprends tout à fait que certaines personnes se soient découragées à regarder la suite, qui n’est pas très belle a voir non plus. J’ai trouvé ce film d’une violence inouïe mais extrêmement profonde et silencieuse. Elle est présente tout au long du film par le biais de la musique, notamment.

Les décors sont magnifiques. Cela me donne énormément envie de découvrir la Suède, bien que le cadre de l’histoire n’est pas là pour cela. Mais l’île sur laquelle vivent les Vanger est vraiment belle. Ni Hedestad ou Hedeby ne sont de vraies villes, je me suis donc demandée où a été tourné le film, mais je n’ai pas trouvé d’informations pour cette version du film. En tous cas, c’est très beau.

Le choix des acteurs m’a quelque peu surprise. Lisbeth est parfaite, tout comme Cecilia Vanger, ou Henrik. Le jeu d’acteur des autres est très bon, je n’ai rien à dire là dessus. La suite va être plus subjective, mais c’est toujours le cas lorsqu’on a lu un livre avant. Je m’imaginais Mikael séduisant, nom de Dieu ! Tout comme Martin Vanger d’ailleurs. On ne peut pas dire que ce soit le cas ici. Harald et Isabella sont trop jeunes et en formes ! Ils ne sortent jamais de chez eux dans le livre, et là Harald va chasser comme s’il avait 20 ans. Malheureusement je ne peux pas parler du personnage qui m’a choqué le plus, mais croyez moi, l’autobronzant a dépassé tout entendement. Quelle déception.

Je regrette la présence trop constante de la police dans ce film. Elle est quasi inexistante dans le livre ! Cela m’a un peu déçue, je dois l’avouer. Et je trouve qu’on en apprend trop sur Lisbeth dés le départ, mais c’est parce que je ne me souvenais plus de la suite et que du coup, cela m’a spoilé le deuxième livre.

J’ai hâte de voir la suite tout de même, mais je ne vous conseille ce film que si vous avez l’estomac bien en place et que vous n’êtes pas trop sensibles. Il y a vraiment des scènes pour heurtées la sensibilité des gens, et elles sont bien plus intenses que dans le livre.

3 réflexions sur “Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes / Le film

  1. Pingback: Tag : Fais-moi peur ! | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.