Basilisk de Fûtarô Yamada et Masaki Segawa‏

Bonjour à tous !

Pour ce manga du mercredi, j’ai enfin l’occasion de vous présenter du combat. Et à haute dose s’il-vous-plaît. Kurokawa nous livre ici un vrai chef d’oeuvre sur l’histoire Ninja.

Le seigneur Tokugawa Ieyasu, dans l’incapacité de décider de son héritier parmi ses deux fils, va se livrer à un concours atypique pour les départager : demander aux deux puissants clans ninja, Koga et Iga, chacun représentant l’un de ses fils, de s’affronter jusqu’à la mort. Les deux chefs de clans, rivaux mais liés par un pacte de non-agression, sont ravis de cette nouvelle et se préparent à une grande guerre entre ninjas. Problème, les héritiers de chaque clan, Gennosuka de Koga et Oboro d’Iga s’aiment d’un amour profond et souhaient se marier. Commence alors la plus amère et la plus dramatique des batailles.

 

Depuis un certain temps, je n’avais plus eu de coup de coeur pour un personnage. Mais ici Hotarubi, une femme ninja, m’a volé mon coeur. Sa technique est magnifique, elle est élégante, belle, avec des yeux fabuleux, et une force de caractère incroyable. Elle m’a envoûtée.

Mais les autres personnages sont eux aussi fascinants. Chacun a sa façon rend les combats singuliers et le suspens est à en perdre haleine. Toute situation peut être retournée à n’importe quel moment. Mais ces combats sont tout de même très claires. Ce que je regrette parfois dans certains mangas, c’est que je me perds dans l’action. Ici, rien de cela. Les ninjas sont tous bien introduits avant, on identifie facilement les différents visages et les appartenances des guerriers aux clans. Le dessin est fluide et intense, et surtout, on peut suivre les actions, parfois mortelles, de chacun. On n’en rate pas une seule miette.

De manière générale le dessin est très beau. Les femmes sont à couper le souffle selon moi. Le ton reste très manga, bien sûr, mais cela ne fait qu’intensifier leur beauté à mes yeux. Je vous présente par exemple Hotarubi, pour qu’ vous voyiez, même si ce n’est pas son plus beau profil.

basilisk-266026

La liste donne un aspect très intéressant à l’histoire. Mais c’est avant tout un outil stratégique pour rappeler au lecteur qui est mort et qui ne l’est pas. Parce que sur 20 ninjas, il n’en restera qu’un. Et je vous assure que des morts, il y en a, aussi spectaculaires les unes que les autres. Et il est sûrement important de souligner l’aspect fantastique des différentes techniques des guerriers. Elles sont toutes sorties tout droit de la mythologie. Aucune ne semble réelle. Mais en même temps, cet aspect irréaliste est totalement gommé, puisque d’entrée de jeu, on se retrouve a observer un combat. Et ce combat paraît réalistement irréaliste.

Bon, en effet, il y a une histoire d’amour à la Roméo et Juliette derrière tout cela. Gennosuka et Oboro sont sensés se marier, on les tient donc à l’écart de l’histoire dans un premier temps. Mais très vite, cela va changer. Il est intéressant de voir comment ils vont gérer l’information d’ailleurs. Mais je trouvais cette histoire plus que secondaire finalement. Donc pas d’inquiétudes. Oboro fait office de fille naïve et capricieuse, comme il y en a toujours une dans les mangas. Personellement, j’étais si intéressé par les combats, que j’en suis arrivée à plus ou moi éviter de m’impliquer dans leur histoire, et c’est très bien passé. Cela convient donc à tout le monde !

Ce manga est à lire d’une traite. Personnellement, je ne pouvais pas faire de pause. Pas une seule, pas une seconde. Je fermais un volume pour ouvrir immédiatement le prochain. Je ne regrette pas du tout d’avoir attendu de tous les avoir pour lire cette série. Mais c’est une indispensable dans ma collection. Un vrai coup de coeur.

Ce manga est à dévorer sans modération.

manga show

Je l’ai lu dans le cadre du challenge Manga Show, et est une série en 5 volumes.

Logomangamercredi

7 réflexions sur “Basilisk de Fûtarô Yamada et Masaki Segawa‏

  1. Pingback: Challenge : Manga Show | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Shinobi : le film | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Top #10 de l’année 2014 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: In My Mailbox #3 – Juin 2014 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: In My Mailbox #5 – Août 2014 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Shinobi de Fûtarô Yamada | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.