Pour toi Sandra de Derib

Bonsoir à tous !

Comme la semaine dernière, je vous présente à nouveau une BD de Derib, publiée au Mouvement du Nid. Cette association cherche à sensibiliser le public à la prostitution et ses méfaits. Avec « Pour toi Sandra », le ton est juste honnête, tout en restant doux.

Sandra est une jeune femme prête à tout pour fuir sa mère, quitte a vivre avec Micha. Cet homme devient de plus en plus étrange et elle ne comprend pas son attitude, mais reste persuadée qu’il l’aime. Lorsqu’il l’incite à voler un baladeur CD, Sandra se fait attraper par Doris, une maman qui gère un magasin. Celle-ci ce montre affectueuse, et cherche à l’aider, c’est pourquoi elle lui laisse sa carte. Lorsque Sandra doit se mettre a nu pour d’autres hommes, elle prend peur et fuit, tout droit chez Doris. La mère de famille va lui raconter son histoire, celle de la prostitution, pour tenter de sauver Sandra d’un réseau dans lequel elle s’était enlisée sans même s’en rendre compte. Mais Micha est prêt  à tout pour retrouver Sandra, jusqu’à kidnapper le fils de Doris…

Derib_Sandra_01

J’ai bien plus apprécié cet album que « Dérapages« . Peut-être parce que j’arrivais plus facilement à m’identifier a ces deux femmes. En effet, Sandra n’est qu’une jeune femme qui ne sait pas où aller, parce qu’elle se sent rejetée par sa mère. Manipulée car naïve, elle se laisse séduire par Micha, et le croit son sauveteur. Doris est une maman qui a vécu un enfer dans le milieu de la prostitution, et qui a eu beaucoup de chance pour s’en sortir. Ce n’était pas parce qu’elle avait la volonté, mais surtout parce qu’elle a eu de la chance. Si cette BD m’a tellement touchée, c’est parce qu’elle me semblait bien réaliste, notamment grâce à la personnalité des personnages.

pour_toi_sandra

J’apprécie énormément le dessin de Derib. Lorsque Sandra s’étonne, cela se lit dans ses yeux, tout comme lorsqu’elle est heureuse ou triste. L’expression des visages des personnages est très travaillée, et cela ajoute sa touche au réalisme de la BD. Lorsque le chat bondit d’énervement, je pouvais l’entendre miauler dans ma tête sans qu’aucun onomatopée vienne me le suggérer. Tout est dans le dessin et dans l’histoire, qui est très profonde. Le réseau de prostitution est dépend tel qu’il l’est au quotidien (je suppose). Les jeunes femmes sont manipulées, souvent par un faux amour, pour ensuite aller toujours plus bas. La consommation de drogue les piège dans un cercle sans fin, duquel elles ne peuvent que difficilement sortir.

C’est tout à fait comme cela que je m’imagine ce milieu, et je conseille à toutes les jeunes femmes naïves de le lire. Malheureusement, en lisant ce genres d’oeuvres, on perd foi en l’humanité. Mais je souligne encore une fois la mobilisation du Mouvement du Nid, et le talent de Derib !

Logoégalité

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.