Le temps d’un hiver de Jessica Lumbroso

Bonjour à tous,

J’ai découvert ce livre tout d’abord chez mon amie blogueuse Juliette du blog Je lis et je raconte. Sa chronique est élogieuses, par conséquent lorsque les éditions Artalys l’ont proposées à titre gratuit le temps d’un week-end, j’en ai profité. Et je ne le regrette en rien. Il est 4h du matin. Je peux donc réellement dire que ce livre est une oeuvre qui vous fait passer une nuit Blanche, les yeux embués. De tous les livres que j’ai lu cette année, c’est mon coup de coeur absolu, pour l’instant. Le talent de l’auteur est si incontestable que je copie effrontément le résumé sur le site des éditions Artalys. J’aurai bien trop peur d’en dire trop ou pas assez.

Jenna est une jeune femme dévastée quand elle revient chez ses parents, Sibylle, une femme autoritaire et froide, et Patrice, un homme totalement effacé. En attendant que naisse cet enfant qui grandit en elle mais dont elle ne veut pas, elle se souvient de cet hiver, neuf ans auparavant, où sa mère la contraignit à passer Noël chez son amie Élisabeth. Là, elle fit la connaissance d’un jeune Américain, Ryan, de passage lui aussi dans cette maison. L’amour naquit entre eux, un amour désespéré car tout les séparait. Ryan était en couple et la France n’était pas son pays. Il ne restait plus à Jenna qu’à combattre son attirance, mais elle en était incapable, pas même dans les bras d’Alec, son ami de toujours.

Et tandis qu’elle revit ces souvenirs et que son enfant vient au monde, elle entrevoit la possibilité d’un pardon et du retour de la lumière dans sa vie.

Le-temps-dun-hiver-800

Je ne suis pas tant du genre à critiquer le style littéraire. Mais je dois dire que l’auteure sait parfaitement bien manier les mots. Ses descriptions savent être profondes, sensibles, irritantes, sensuelles ou excitantes. Je dis bien excitantes ! Elle a une façon de décrire les ébats des protagonistes qui ne pourrait sembler plus réels. Mais également leur tristesse, leur mélancolie. Le rapport à la musique est très fort ici, puisque régulièrement les textes sont appuyés par des bribes de morceaux. Pour peu que l’on connaissent certains d’entre eux, la mélodie en tête, les sentiments de Jenna s’immiscent dans nos tripes. Je suis tout simplement d’avis que Jessica Lumbroso A une écriture magique. Ou du moins parfaitement maîtrisée.

Citationjessica

Et puis l’histoire… Je me suis tellement attachée aux personnages qu’il est douloureux pour moi de me séparer de ce livre. Je peux très franchement dire que la fin m’a surprise, je ne m’y attendais pas. Une fraction de seconde j’ai été déçue, puis j’ai su me contenter de ce qui m’était offert. Encore une preuve de talent selon moi. Au fil de la lecture, on voit Jenna grandir, on la sent évoluer sous nos yeux. Le fait que l’histoire alterne entre la Jenna de 2001 et celle de 2010 aide à cela. Mais pas seulement. En un an on la sent devenir femme. Et la sentir grandir, ainsi elle en devient encore plus attachante. Cette jeune femme est bien morose, par contre. Il ne faut pas avoir peur de l’intensité de sa tristesse, si vous décidez de commencer cette lecture. Sa mélancolie est d’ailleurs contagieuse, tant elle est intense. Des les premières pages, on est attiré dans sa solitude. C’est ce qui m’a intrigué et m’a donné envie de comprendre ce qui rendait cette personne ainsi. Je voulais savoir ce qui justifiait un tel laissé aller. Peut être que je me suis un peu reconnue en elle par moments. Mais je pourrais comprendre que cela mette mal à l’aise certains lecteurs ou certaines lectrices.

Citationjessica2

Pour une première découverte des éditions Artalys, je suis des plus comblées, j’en attendrais désormais beaucoup ! Et je sens qu’une panne littéraire se profile, je ne serais plus satisfaite de rien… voyons ce que nous réserve l’avenir.

artalys

4 réflexions sur “Le temps d’un hiver de Jessica Lumbroso

  1. Bonsoir !
    Je suis toute émue par cette chronique profondément touchante. Que vous ayez aimé mes personnages est une chose qui me plait, bien entendu, surtout que ce n’est pas le cas de tous, mais je dois avouer que, le plus touchant pour moi, reste les critiques sur mes « qualités » d’écriture. Ce roman a muri avec moi et il est de ce fait très travaillé. Que vous l’ayez ressenti me comble de joie. Merci encore. Surtout que vous voulez vous le procurer en papier. Merci encore !!
    Pourquoi donc cette panne littéraire ?

    • Oh merci beaucoup pour votre commentaire ! J’ai souvent une panne littéraire après avoir lu un roman coup de cœur, parce que je n’arrive pas a en sortir. Et c’est le cas par exemple en ce moment, je n’arrive pas a m’imprégner de l’atmosphère, puisque je suis encore trop dans la votre ! ^^
      Des la fin du mois (le salaire donc), je me l’achète en papier. Les très bon romans doivent y figurer !
      Merci encore pour ce commentaire, cela me touche beaucoup !

  2. Pingback: Top #10 de l’année 2014 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Throwback Thursday Livresque #50 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.