Moi, Christiane F., la vie malgré tout de Christiane Felscherinow

Bonsoir a tous,

J’ai enfin terminé la suite de Christiane F. Et ce qui m’a beaucoup ému, c’est que ce n’est pas une fin, heureusement. Vous le trouverez publié chez Flammarion.

C’est avec beaucoup de courage que Christiane nous livre son histoire, ces 35 ans qui ont suivis la sortie de son premier livre. Alors qu’elle se fait harcelée par les journalistes, a qui elle a refusé de parler depuis 2008, elle se livre ici. Je ne peux pas résumer sa vie sans vous dire ce qui lui est arrivée, au moins un peu. Grace a son livre et au film, la jeune femme de 18 ans a l’époque touche beaucoup d’argent, sans faire grand chose. Elle rencontre les plus grandes stars de l’époques, elle voyage a travers le monde, et continue malheureusement a se droguer. Bien évidemment, les grandes stars se shootent toutes a la cocaïne, comment attendre d’une junkie de résister ? Puis elle passe un moment a Zurich, ou encore 7 ans en Grèce, mais revient toujours régulièrement a Berlin. Finalement, elle y élira a nouveau domicile, avec son copain, et un enfant va naître de cette histoire. Une histoire qui ne va pas durer longtemps au sens propre, mais qui sera longue et respectueuse pour leur fils. Jusqu’aux 7 ans de Phillip, Christiane sera clean de toute drogue dure. Puis on lui arrache son fils. Et aujourd’hui ? La famille d’accueil du petit lui a permise de le voir de plus en plus régulièrement, ce qui lui a permis de ne pas complètement s’effondrer. Elle a 51 ans au moment d’écrire ce livre, et elle va relativement bien, vu les circonstances. Son foie est en piteux état, et elle est accro a la méthadone, tout en fuyant les journalistes, mais elle s’en sort.

Christiane F. la vie malgre tout

Ce livre m’a étonné. Au plus tard lorsque Christiane raconte son entretien privé avec David Bowie, ou sa fête avec les AC/DC, je tombe des nus. Elle vivait une vraie vie de rock-star. Mais c’est le ton qu’elle emploie qui m’a surprise. Elle est très calme, elle raconte tout cela avec de la nonchalance. Et en même temps, et ce tout du long, elle pousse un vrai coup de gueule. Ce n’est pas parce qu’elle a osé raconter sa vie au monde entier, puisque le livre a été traduit en anglais et le film est sortie aux États-Unis, qu’elle restera a jamais la petite camée du Metro Zoo. Eh bien si, les journalistes ne peuvent s’empêcher de la harceler et de le lui rappeler. Comme si elle n’allait jamais grandir.

Il est vrai qu’elle a été droguée toute sa vie. Et rien ne l’excuse, en soi. Mais ce qu’elle souligne plusieurs fois, c’est que son seul tord est d’être Christiane F. Elle ne fait de mal a personne. Elle ne deal pas, elle n’incite personne a prendre de la drogue, elle n’est pas violente, tout ce qu’elle veut s’est être tranquille. Une bonne fois pour toute elle raconte son histoire, en entier, pour qu’on ne vienne plus sonner a sa porte. Mais je me demande si finalement, elle n’a pas juste rouvert l’intérêt qu’on lui porte. Et j’espère pour elle que cela a fonctionné.

Christiane Felscherinow aujourd'hui

Christiane Felscherinow aujourd’hui

Si on cherche des liens avec son premier livre, non, elle ne sait pas ce que Detlev fait dans la vie. Ce qui me semble normal et sain d’esprit. Ce n’était qu’un amour de jeunesse, après tout. Elle ne cite personne, mis a part sa famille. Elle ne parle plus a sa mère, qui la considère comme la pire erreur de sa vie. De temps en temps elle voit sa sœur, mais a distance raisonnable. Et son père vit en Thaïlande et refuse tout contact avec elle. Elle peut le comprendre, après qu’elle l’ai depeinds comme étant le pire des pères possibles.

En fait, c’est très dur de chroniquer une biographie. J’aurai tout simplement l’impression de juger la personne. Christiane F. a eu une vie très intéressante, et a des choses a raconter. Je vous conseille de le lire si vous vous intéressés a ce qu’elle est devenue et aux souffrances qu’elle a du traverser a cause de son premier livre. Il a laissé une marque bien plus profonde que je me l’imaginais. Son écriture reste la même, ne vous attendez pas a un style particulièrement soigné, vous tomberez souvent sur des « merde » ou des « bordel ». Un vrai coup de gueule, des plus compréhensibles.

Publicités

4 réflexions sur “Moi, Christiane F., la vie malgré tout de Christiane Felscherinow

  1. et ben je savais pas qu’elle avait fait un autre livre, j’aurais penser que ces histoires avec la drogue l’aurait calmer. Je ne juge pas car je ne l’a connait pas. Chacun sa vie mais se que je trouve de bien c’est qu’elle a su refaire un livre pour expliquer sa vie ca peut servir de leçon

  2. Pingback: Panier de lectures d’autobiographies | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Weltmeister Challenge | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s