Masquerouge Épisode I a 3 [Les intégrales] de Cothias et Juillard / Venanzi

Bonjour a tous !

A travers cette chronique, je vous présente officiellement la BD du lundi. Pour cette première, j’ai choisie l’intégrale de Masquerouge, en trois tomes. Je ne connaissais pas du tout ce héro de la bande dessinées française, et c’est avec joie que je vous le présente.

84670_c

Mais il me faudrait dire « LA » présente, puisque Masquerouge n’est autre que la baronne Ariane de Troil, comme on ne tarde pas a l’apprendre. Celle-ci se change en un héro, que tout le monde pense masculin ou fantôme, pour voler les richesses de la bourgeoisie. Une fois l’or en poche, elle le distribue au plus pauvres. Mais pourquoi fait-elle cela ? En quel honneur ? Fera-t-elle un jour tomber le masque ? Dans tous les cas, ce ne sera ni devant le Roi, ni devant cette secte dont elle est l’ennemie principale : l’araignée.

96136_c

Suivre cette femme justicière est très intéressant. N’ayant pas l’habitude de la BD franco-belge pour l’instant, je suis assez étonnée d’avoir une héroïne a suivre. On ne se pose même pas de questions, cela va de soi que cette jeune femme puisse être si humble et bonne envers les pauvre, durant une époque ou cela semblait assez étonnant. A la fin du premier tome je me demandais d’ou elle tenait cette agilité et cette façon de combattre. On a donc vraiment envie de toujours en savoir plus sur cette femme au visage d’adolescente. Mais aucun questionnement ne reste en suspend, il y a une réponse pour tout, et ce n’est pas toujours du gout du lecteur ! En effet, Ariane a un caractère bien trempé, mais aussi une morale qui ne nous satisfait pas toujours. Surtout sur le plan personnel pour ma part.

106476_c

Pour le deuxième tome, Ariane est dessinée par Venanzi, et non plus par Juillard. Le dessin me semblait d’un coup plus éclairé. Mais ce n’est en rien gênant, puisque l’éditeur a bien séparé le moment du changement. Les deux premiers tomes se suivent pourtant dans l’histoire. Or, dans la troisième et ultime oeuvre de cette intégrale, on fait un bon dans le passé. Comme je le disais, toutes les questions trouvent leurs réponses.

Cette héroïne m’a beaucoup plu, et je ne regrette pas de l’avoir rencontrée. Enfin une femme aux rennes ! La force d’esprit, le courage mais aussi l’humour sont dépeins avec brio. Le valet de la baronne, Germain, est très drôle, mais surtout dans les deux premiers tomes. Son passé, que l’on découvre dans le dernier, ne nous laisse pas insensible. Chaque personnage est bien décrit, tout comme le coté historique. Cela permet aussi de découvrir cette France du XVIIe siècle, qui n’était pas franchement joyeuse. Je vous conseille donc cette BD, qui a de nombreuses qualités ! Presque un coup de cœur, mais dans tous les cas indispensable.

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.