Sang dessus dessous de Claude Izner

Bonjour à tous pour la chronique du week-end !

En effet, j’accueille Juliette du blog Jelisetjeraconte chez moi ce week-end, et je vous avoue avoir d’avantage discuté que lu. Mais j’ai tout de même terminé ce livre pour le challenge «Un peu d’océan sur mon roman» et le challenge «A….Z». J’ai trouvez des qualités à cette oeuvre, qui m’a entretenue jusqu’au bout, et m’a tellement déçue à la fin que j’en suis restée dépitée.

Mais je souhaite d’abord parler des nombreuses qualités de «Sang dessus dessous». Avant tout, il faut savoir que Claude Izner est un pseudonyme de deux écrivaines. Ce roman est donc écrit à 4 mains ! Mais cela ne se ressent absolument jamais dans l’écriture selon moi. Tout est fluide, et on nous garde en haleine jusqu’au bout. De nombreuses références littéraires, musicales et cinématographiques sont dispersées dans l’histoire, et de façon judicieuse. J’ai trouvé cela intéressant.

En fait, on suit Milo, bouquiniste sur le bord de la Seine parisienne et amateur d’enquêtes. Une jeune femme assassine le meilleur ami libraire du vendeur de livres, et s’amuse à laisser des indices à Milo pour résoudre cette affaire. Ce qui est drôle et que j’ai trouvé vraiment intéressant, c’est que parallèlement à cela, on suit cette jeune femme, la fille aux écouteurs et on sait ce qu’elle pense, on suit son plan sans toutefois savoir qui elle est !

9782264059321

C’est cela qui m’a intrigué jusqu’au bout : je voulais savoir qui était cette femme, et pourquoi elle pourchassait notre Milo. J’ai pu m’identifier à ce personnage bouquiniste, notamment à cause des références que les auteurs lui prêtent, à travers sa passion pour les livres. Il est simple, futé et mène son enquête comme toute personne ordinaire l’aurait fait. Il n’a pas d’illuminations ou d’idées soudaines sorties de nul part. Ce n’est pas une enquête a la Sherlock Holmes, mais cela reste très bien.

Par contre, il faut absolument que je souligne ma déception quant que la fin de l’histoire. Si j’avais pu apprécier le côté ordinaire de Milo durant l’histoire, le dénouement m’a laissé perplexe. C’est farfelu et tiré par les cheveux. Je ne peux pas me plaindre de ne pas avoir été surprise, quoi qu’après coup je me rends compte de certains indices dans le roman. Mais je ne trouvais pas la raison de toute cette souffrance morale convaincante.

Du coup, mon avis est mitigé alors qu’à 80% de la lecture je vous aurai assurée que ma chronique serait très enthousiaste. J’en suis d’autant plus déçue. C’est ainsi que je referme ce livre, quelque peu triste finalement. Mais j’attends d’autant plus impatiemment une bonne lecture ! La troisième sera la bonne. A bientôt !

Publicités

5 réflexions sur “Sang dessus dessous de Claude Izner

  1. Pingback: Challenge "Un peu d’océan sur mon roman" | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge "A…Z" 2014 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Challenge "Un peu d’océan sur mon roman" | Je lis & je raconte...

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.