Belle époque d’Elizabeth Ross

Chers lecteurs, chères lectrices,

Suivez-moi dans le Paris qui a découvert la Tour Eiffel, et qui a su la détester avant de l’aimer. Nous sommes en 1889, et Maude vient de quitter Poullan-sur-Mer, de sa côte bretonne natale, pour s’installer à Paris. Tout d’abord blanchisseuse, elle rencontre Paul, un ami musicien qui révélera en elle son goût pour l’art. Mais le travail ne lui correspond pas. C’est ainsi qu’elle va devenir repoussoir pour la famille Dubern, sa laideur mettant en avant la beauté de la fille unique d’Edwige Dubern. Isabelle, la riche héritière en question ne sait rien de tout cela et va se lier d’amitié avec Maude. Prise dans un étau entre la mère manipulatrice et la fille rebelle, Maude ne sait plus si elle doit suivre les ordres de la mère, ou si elle doit écouter son cœur en protégeant Isabelle d’une union dangereuse. Comment avouer son métier a Paul ? Où placer sa passion pour la photographie ? La bretonne devra trouver les réponses par elle-même.

9782221139158

On se trouve projeté à la fin du XIXe siècle, période durant laquelle la fracture sociale parisienne était très importante. La condescendance des plus fortunés et la misère des pauvres est bien représentée ici, tout comme la transformation de Maude. Elle s’habitue a sa position, puisqu’elle joue le rôle de nièce d’une riche dame. Elle s’y accommode au point d’oublier d’où elle vient pour se focaliser vers où elle va. Mais je n’ai trouvé aucun des personnages attachants.

Si au début le concept de repoussoir m’a surprise, la suite de l’histoire coulait de source. A aucun autre moment je n’ai été prise de court. Ni durant l’amitié naissante entre Maude et Isabelle, ni lors de l’annonce des fiançailles du duc, ni lorsque Maude découvre enfin l’amour. Si vous êtes à la recherche d’étonnement, je vous conseillerais de passer votre chemin. A vrai dire, l’écriture me faisait penser à celle de Daniel Steel tout autant que les choix d’actions, étant donné que l’amitié reste au cœur de l’intrigue.

Pour conclure, je dirai que ce livre est facile à lire, mais je ne le considère pas comme une révélation. Je sais qu’il ne m’a pas marqué pour l’avenir. Je l’ai lu dans le cadre d’une lecture commune avec ma partenaire Juliette du blog Je lis et je raconte, dans le cadre du challenge « Un peu d’océan sur mon roman« . Vous trouverez sa chronique à elle ici.

un_peu10

 

8 réflexions sur “Belle époque d’Elizabeth Ross

  1. Pingback: Challenge "A…Z" 2014 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Belle Epoque – Elizabeth Ross | Je lis & je raconte...

  3. Aaaaah bouuuh j’ai pas aimé -.-‘ Grrr ! Bon d’un côté je ne peux m’en prendre qu’à moi-même, c’est moi qui l’ai proposé ! Mais le résumé et la couverture me tentaient tellement 😥 Comme quoi, il ne faut pas se fier à l’apparence :/

  4. Pingback: Challenge "Un peu d’océan sur mon roman" | Je lis & je raconte...

  5. Pingback: Challenge "Un peu d’océan sur mon roman" | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.