Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg de Jacques Fortier

Bonjour à tous !

J’ai terminé hier soir Scherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg. Et je ne suis pas emballée du tout. Je vais vous expliquer pourquoi.

Notre cher ami Sherlock et son ami Watson sont appelés à faire une enquête sur le Haut-Koenigsbourg de 1909. Il appartient à Guillaume II, l’Empereur allemand, à ce moment des faits. La Grande-Bretagne et la France sont inquiets, il semblerait que Guillaume II manigance quelque chose dans son château fort… Le détective va donc faire des recherches, et se frotter aux espions allemands, mais aussi à ceux du Vatican. Parce qu’en fait, ce n’est pas une arme à gaz que l’Empereur fabrique comme semblait le croire Sherlock, mais une relique qu’il retient cachée. Laquelle ? [SPOILER] La Sainte-Lance, qui aurait transpercer le Christ. Bien sûr, c’est toujours Watson qui écrit à la première personne du singulier, et au passé.

Bref, le premier problème que j’ai rencontré, et qui était aussi mon dernier, est cette phrase qui débute le récit de Watson : « De toute les curieuses affaires que j’ai eu l’honneur de partager avec mon ami Sherlock Homes, celle que je peux désormais livrer au public fut certainement la plus troublante ». Je n’ai pas du tout aimé. Le livre n’est pas mal, mais quand j’ai lu la phrase, j’ai été troublé. Parce que pour moi, Sherlock Holmes est le personnage de Conan Doyle. Comment peut-on donc avoir la prétention de dire qu’on écrit une histoire plus troublante ? Et je ne l’ai pas trouvé plus troublante que le Chien de Baskerville par exemple. Bref, mauvais départ pour moi.

De manière générale, il a respecté les principes de Doyle. Mais ce n’est pas Doyle, donc pas la même façon d’écrire. Et du coup, j’ai été déçue. D’habitude Watson est quasiment toujours à côté de la plaque, il n’arrive que rarement à deviner les intentions de Sherlock. Pas ici Et Sherlock ne révèle jamais ce qu’il pense avant la fin. Pourtant dans cette oeuvre il le fait souvent.

Bref, je savais que j’allais être déçue, puisque je savais que j’en attendais beaucoup trop. Côté historique par contre, c’est super. On apprend beaucoup de choses sur le Haut-Koenigsbourg. Je ne savais pas du tout qu’il avait été reconstruit par Guillaume II. Et c’est pourtant un fait réel, j’ai vérifiée.

Bon, si vous avez l’occasion de le lire, je veux bien votre avis. Peut être que ce n’est que moi qui ait été trop exigeante. A très bientôt !

Publicités

9 réflexions sur “Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg de Jacques Fortier

  1. Dommage. Est-ce que tu as lu La maison de soie ? C’est aussi une aventure de Sherlock Holmes, écrite par Anthony Horowitz (super auteur en passant). Je l’ai lu, il m’a beaucoup plu 🙂

    • Non je ne connais pas, je vais me le réserver à la médiathèque ! Il parait qu’il est génial, je n’ai jamais rien lu de lui, donc ça sera l’occasion de tenter 🙂

  2. Je n’ai pas lu ce titre en particulier mais ce que tu en dis ne me surprend pas outre mesure puisqu’avec les pastiches, par définition on n’a jamais la saveur de l’original et l’on ressort bien souvent déçu. Du coup, j’essaye de baser mes exigences sur d’autres aspects quand j’en lis un pour essayer de toujours retirer quelque chose de positif de ma lecture. Par exemple ce que tu expliques de l’aspect historique me semble intéressant même si je suis tout à fait d’accord que cela ne fait pas tout !

    En revanche, la première phrase ne me choque pas : ça n’est pas Jacques Fortier qui annoncerait cela par prétention, mais Watson qui est l’auteur du Canon comme de ce pastiche (à moins qu’il ne s’agisse d’une imposture ?) 😉

    Sinon, je vois qu’on t’a conseillé la Maison de soie. J’en rajouterai une couche en disant que je l’ai également beaucoup aimé.

    • Oui effectivement, il faut en tirer du positif, et l’aspect historique en fait partie 🙂 J’ai appris de nombreuses choses, et c’était chouette. Mais je ne me suis pas sentie dans mon élément.

      Non non ce n’est pas une imposture hehe. Mais je crois que j’aime trop Conan Doyle pour apprécier quelqu’un d’autre prendre la parole en tant que Watson.

      Du coup, double conseil, double raison de le lire ! Merci beaucoup !

  3. Pingback: La Maison de Soie d’Anthony Horowitz | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Mon panier de lectures personnelles en Mai | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.